{ Un seul arbre, des milliers d'envieux, des centaines de morts... }
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Compter le son des cloches

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sullivan
Membre
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 08/12/2008

Personnage
Âge: Aux alentours de 9 ans

MessageSujet: Compter le son des cloches   Dim 4 Jan - 19:55

- Dong…Dong…Dong...Dong…Dong…
 
- Une…Deux…Trois…Sept…Cinq! 

Dans un matin d’hiver glacial et brumeux, une petite voix enfantine fit le décompte des heures en même temps que la majestueuse horloge. C’était le jeu du matin que Sullivan préférait, et puis elle au moins elle savait compter ! …Enfin à peu de chose prés.

- Arrête de faire ca ! Protesta une deuxième voix d’enfant plus âgé.

- Lili j’en ai marre… Grogna une troisième voix endormie.

- En plus t’y connais rien, c’est Trois et Quatre ! Pas sept …  En fit remarquer une autre

- Bande de…méchants ! S’énerva gentiment la compteuse d’heures.

Doucement Lili s’étira avant de passer une main dans sa masse de cheveux emmêlés, et de se relever, quittant sa veille paillasse où elle dormait habituellement. L’enfante frissonna de froid malgré qu’elle soit déjà habillé. Il faisait vraiment froid même à l’intérieure des entrepôts abandonnés ! La fillette ne tarda pas à s’envelopper dans son vieux manteau trop grand pour elle et para son cou d’une écharpe. Puis sans un bruit, Sullivan se dirigea vers la sortie, enjambant avec précaution les corps de ses amis qui dormait sur le sol. 

- Je sors !

- Tait toi un peu…

- D’accord mais je sors quand même!

Et avant de subir des représailles douloureuses (comme une chaussure adroitement lancé pour la faire taire), Sullivan s’enfuie dehors. Et dehors, il faisait encore nuit et un vent du nord venait s’engouffrer dans les ruelles n’arrangeant pas la température ambiante. A cette heure, il n’y avait presque personne et la ville semblait dormir sous la neige. C’était un peu comme les tableaux des peintres errants, tristes mais beaux. 


Sullivan décida de quitter les Quartiers pauvres de Londres, car elle avait envie d’aller voir son endroit préféré. D’un petit pas rapide elle s’enfonça dans le dédalle de ruelle pour rejoindre les Quartiers riches avant d’être geler par le froid… 



- Dong…Dong…Dong...Dong…Dong…Dong

- Un…Deux…Trois……Qu…quatre…Cinq…et Six !

Satisfaite de sa prestation, Lili continua son bout de chemin dans les quartiers riches en luttant contre le vent du nord et le froid. Ici, elle ne se sentait jamais bien, surtout quand il y avait du monde ! Son allure générale jurait avec le luxe des bâtiments et tout le lui rappelait. Mais il en fallait beaucoup plus pour la l’inciter à faire demi tour ! 


Puis l’air de la rue se parfuma d’une douce odeur sucrée, et au détour de la rue son endroit préféré était toujours là : la pâtisserie. 

Et comme à son habitude elle alla se poster contre la vitrine pour admirer encore et encore l’endroit qui n’était pas ouvert au monde. Elle aimait cet endroit plus que tout, c’était beau, propre et il s’en dégageait des odeurs si agréables à respirer ! Et puis jamais le veille homme ne l’avait grondé car elle restait souvent des heures… Lili ferma les yeux et laissa la senteur des pâtisseries l’envahir… Et tout cela lui rappelait qu’elle avait aussi très faim.

Pour couronner le tout son ventre émit un énorme grondement qui résonna dans le silence de la rue. Heureusement qu’il n’y avait personne auw alentours…L’enfante des rues gardait ses bras plaqués sur son ventre étouffant un peu mieux un deuxième grondement plus discret… 


« Les rues sont aussi vides que mon ventre… » Pensa l’enfant avant de reprendre sa contemplation. 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lidya
Membre
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 22
Date d'inscription : 11/01/2009

Personnage
Âge: 14 ans

MessageSujet: Re: Compter le son des cloches   Dim 18 Jan - 14:07

Lidya marchait d'un pas tranquille dans les riches rues de la capitale, tout en maudissant intèrieurement tout les bourgeois qui croisaient son chemin. Ce soir, c'était l'anniversaire d'une de ses amies, Nanny. Toutes les filles du bar s'étaient cottisée pour lui acheter une pâtissserie venant de "Pour la douceur d'un sourire". Nanny était très gourmande, et cela allait lui faire très plaisir. On avait tiré au sort celle qui irait acheter le cadeau, et c'était sur Lidya que c'était tombé. Elle était déjà venue deux fois dans cette endroit. Une fois avec Isabella, pour ses 8 ans, et la fois ou Dan Oshey l'avait "emmenée en ballade" pour l'amadouer avant de la rendre catin. Ce n'étaot donc pas de très bon souvenirs. La pâtisserie était bonne, oui, mais bon.

Lidya s'était appliquée quand à sa tenue : pas question d'aller dans les quartiers riches en ayant l'air d'une pauvresse. Elle avait relevé ses cheveux en un chignon et portait une robe noir, longue, avec un petit décolleté. Plutôt une jolie robe, si vous voulez savoir. Des petites chaussures vernies noir, trop grandes pour elle, venait compléter l'ensemble. Beaucoup moins chic que ces dames, mais pas trop mal. Ah oui, elle portait aussi un collier que l'un de ses clients fortuné lui avait offert. Un bijou de pacotille, mais avec, elle se sentait grande dame. Durant tout le trajet, elle s'appliquait à imiter la démarche de la fille du bar. Il y avait des ratés, ce n'était pas aussi souple qu'elle, mais ce n'était pas trop mal.

Quand elle arriva devant la pâtisserie, elle vit une petite fille, d'une dizaine d'année, en train de contempler la deventure. Elle était mal habillée et toute maigrichonne. Elle avait de jolis cheveux blonds et de beaux yeux vert. Lidya resta un instant à la contempler. Au bout d'un court moment, elle s'approcha de la fillette.


"Bonjour ! Je m'appelle Lidya, et toi ?"

Elle regarda de nouveau la petite fille et trouva qu'elle lui ressemblait un petit peu, quand elle était plus jeune. Quand elle avait encore un foyer ...


Dernière édition par Lidya le Mar 20 Jan - 20:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sullivan
Membre
avatar

Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 08/12/2008

Personnage
Âge: Aux alentours de 9 ans

MessageSujet: Re: Compter le son des cloches   Dim 18 Jan - 20:09

Tellement absorbée par sa contemplation, Lili n’avait pas remarqué qu’une personne était là, et elle ne l’aurait peut être jamais remarqué si cette personne n’avait pas parlé. Avec regret elle quitta la vitrine des yeux et se tourna vers la voix. 

- Moi ?, Demanda la fillette qui n’était pas sur que la question lui était destinée. 

Instinctivement elle regarda à droite, puis à gauche et derrière elle. Il n’y avait personne, la rue était vide la place aussi. Ah si ! Il y avait une demoiselle…et puis elle-même. Sullivan leva ses yeux verts vers l’inconnue, pendant de longues minutes elle la dévisagea avec une expression admirative. Elle admirait ses beaux cheveux bien coiffés, sa belle robe toute noire comme la nuit, son joli visage tout propre. Elle n’avait vu de collier aussi beau là où elle vivait et jamais elle n’avait porté d’aussi belle chaussure !

- Euh…moi c’est Lili… Lili May, précisa t’elle avec un petit sourire timide.

Sullivan regarda rapidement comment elle était habillé… ce n’était pas vraiment comparable. Elle se sentait mal à l’aise, consciente de son allure face à la demoiselle. L’enfante l’associait aux grandes Dame de la bonne société qu’elle avait la chance d’admirer parfois. Lili n’avait pas l’habitude qu’on s’intéresse à elle ou qu’on lui parle d’une manière aussi douce. C’est pourquoi avec une petite gêne et un grand sourire elle ajouta un :


-Tu…ah non ! Vous êtes jolie Mad’moiselle !

Lili se balançait sur ses pieds les bras croisés dans son dos. Elle était fière de sa déclaration et aussi sûre d’elle-même tout comme 1+1 font 3. 

« Un jour j’aurai les même beaux habits » pensa l’enfant pour se réconforter alors que son ventre criait famine une nouvelle fois. 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lidya
Membre
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 22
Date d'inscription : 11/01/2009

Personnage
Âge: 14 ans

MessageSujet: Re: Compter le son des cloches   Dim 18 Jan - 21:37

La petite semblait toute surprise, toute intimidée devant Lidya. Comme tous les enfants devant des inconnus, généralement. Et comme (presque) tous les enfants, elle était à croquer. Ce petit ton de voix, un peu naïf, un peu timide qu'elle avait ferait fondre le coeur le plus endurci de la Terre. Ses grands yeux expressifs donnait encore un peu plus de charme à la petite Lili. Vraiment adorable. Il n'y a pas d'autre expression possible. Lidya était sous le charme. Définitivement. Le sourire de la fillette finit de l'achever.

-Tu…ah non ! Vous êtes jolie Mad’moiselle !

Lidya eu un petit rire en entendant la petite la vouvoyer. Et l'appeller Mademoiselle. Jamais on ne lui avait parlé comme ça ! Lili devait penser qu'elle était quelqu'un de la haute, une de ces détestable bourgeoise qui jouaient les charitables. Si elle savait ! Mais le compliment la toucha et elle ne put s'empêcher de laisser le rouge lui monter au joue.


- Merci, c'est très gentil. Toi aussi tu est très jolie. Tu peux me tutoyer tu sais ! Je ... je ne suis probablement pas qui tu crois. Je suis une fille de la rue, comme toi. Je ...

Elle hésita une seconde, avant de se décider à ne pas dire son vrai métier. Un métier honteux qu'elle détestait plus que tout au monde. Et elle ne voulait pas que la fillette la juge. Pas déjà.

- Je suis blanchisseuse. C'est juste que pour venir dans ce quartier, je m'habille bien. Avec des vêtements de ... mes clientes.

Elle avait honte aussi de mentir. Mais lui dire la vérité était impossible. Pas à elle, pas à ce petit ange. Elle ne pouvait pas avouer ce métier déshonnorant. Blanchisseuse, c'était moins pire. Au moins, on ne murmurait pas sur votre passage quand vous étiez blanchisseuse. Mais la vie l'avait faite fille de joie.
Chassant ces pensées de son esprit, elle se reconcentra sur Lili May, qui se dandinait.


- Et toi, où habite tu ? Que fait tu ici ?

Cette enfant était vraiment ... vraiment trop. Sa maigreur était eclipsée par son visage rayonnant. Ses vêtements trahissaient ses origines, mais si sa vie était dure, elle ne le montrait pas. Pas comme elle à son âge ...
Maintenant qu'elle l'avait bien observée, la ressemblance entre elle petite et Lili était toujours aussi frappante. Physiquement parlant, biensur. Mentalement, elle avait été beaucoup plus fifille de riche un peu capricieuse que Lili. Et probablement beaucoup moins courageuse. Elle n'aurait jamais osé, et n'osait toujours pas, aller dans les quartiers chics mal habillée, ou du moins comme une pauvre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Compter le son des cloches   

Revenir en haut Aller en bas
 
Compter le son des cloches
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On apprend pas au vieux gobelin à compter ses mornilles.{Jo}
» les cloches
» Comment compter les mots ?
» Le baptême des cloches de Brasparts
» pour s'endormir, un mouton ne peut compter que sur lui-même.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Troisième Arbre :: .~¤ Londres, beaux quartiers ¤~. :: 
Les quartiers riches de Londres
 :: Patisserie Pour la douceur d'un sourire
-
Sauter vers: